Lettre de nouvelles – Juin 2016

img0049

ASSOCIATION FRANCO-AMERICAINE

DE

DESCENDANTS HUGUENOTS

AFADH site : huguenots-connexions-afadh.com

Une mission de reconnexion et de bénédiction entre les descendants Huguenots de France et d’Amérique

 

Chers tous,

Si vous trouvez notre français difficile, c’est bon signe, cela prouve que nous nous approprions de plus en plus la langue américaine !!!

L’année dernière nous avions reçu un encouragement dans un temps de prière en Caroline du Sud. La personne qui priait pour nous a vu la carte des États-Unis avec des points lumineux qui s’allument au fur et à mesure de nos visites. Aujourd’hui, nous voyons de plus en plus ce réseau se mettre en place à travers toutes les rencontres que nous avons faites à Bâton Rouge, avec des groupes d’intercesseurs ; dans la région de la Nouvelle-Orléans et autour de Lafayette. Nous avons rencontré beaucoup de descendants français qui reçoivent notre vision avec enthousiasme ; et ceci dans différents lieux. C’est un grand encouragement que le Seigneur nous donne. C’est comme s’il nous disait : « continuez ! ».

Voici un aperçu non exhaustif de ce que nous avons vécu durant ces dernières semaines.

Le dimanche 8 mai, Philippe expose le projet américain à l’église New Life de Bâton Rouge. Jany apporte un témoignage en anglais et une courte méditation sur une des caractéristiques de foi des pères Huguenots : l’amour de la Parole de Dieu et l’obéissance à celle-ci.

Les personnes sont touchées par ce que nous apportons ; certains demandent la prière et nous sentons que Dieu veut grandement élargir sa bénédiction sur les descendants français. Il faut savoir que les Cajuns ont été méprisés pendant de nombreuses années en Louisiane ; mais aujourd’hui un mouvement de reconquête de leur dignité et de leur place ici en Louisiane prend de l’essor.

Le mardi suivant, nous sommes conduits par le pasteur Joël Willson à une réunion d’intercession pour la Louisiane et les États-Unis, près du Capitole. Nous retrouvons Todd et son épouse Sue qui sont les leaders de ce groupe. Nous avons connu Todd en juin 2013. Il nous présente à l’assemblée et nous pouvons distribuons quelques exemplaires du projet américain. Celui-ci est très bien accueilli. Un peu plus tard, Todd prie pour nous.

Todd, très ému, déclare qu’il est en accord avec nous et tellement reconnaissant au Seigneur que nous soyons là et il appelle la bénédiction sur cette vision, sur le pont spirituel et toute l’abondance de Dieu sur ce projet, sur notre vie, sur nos familles et amis en France. Il appelle aussi la restauration des héritages de foi et le réveil

A la fin de la rencontre, beaucoup de personnes viennent nous parler en nous disant qu’ils sont des descendants français. Une fois de plus, nous voyons qu’ils sont très nombreux en Louisiane et qu’il y a bien une mission auprès d’eux. Avant de se quitter, Todd et Sue nous invitent chez eux, à côté de Lafayette dans le pays Cajun, la semaine du 23 mai. C’est ce que nous ferons ; cette rencontre nous apportera beaucoup de joie et une profonde amitié entre nous.

Mardi 14 juin, nous participons à notre deuxième et dernière soirée d’intercession mensuelle pour le Gouvernement de Louisiane et les États-Unis. Nous sommes accueillis comme si nous étions présents depuis des années, alors que c’est la seconde fois que nous participons !

Des sujets de prières sont exposés par rapport au sociétal américain actuel et à l’attentat dans une boîte de nuit gay à Orlando (Floride) ce dimanche.

Dans ce moment de prière, Jany intervient en donnant la prière de Daniel 9 v. 17 à 19. Un peu plus tard, Philippe sent que c’est le moment de donner les versets reçus il y a 14 ans, face aux tours de La Rochelle : Néhémie 2 v. 17 et 18. Dans l’introduction au temps de prières, Todd avait parlé de la connexion spirituelle très forte qu’il avait ressenti entre nous et lui. A la suite de la lecture de Néhémie, Todd dit : « nous sommes en train de bâtir ». Philippe ressent très fort que l’on est devant la reconstruction des murailles spirituelles, mais cette fois-ci celles de Bâton Rouge et non plus celles de La Rochelle.

Dieu veut l’unité des chrétiens, et bien au-delà de la France et des États-Unis bien sûr. L’œuvre française va aussi se solidifier par la création de l’œuvre américaine qui est en train de se bâtir. A travers la visite du pasteur Darrell Morgan qui vient en France en juillet prochain, le Pont de Feu va être inauguré !

Ensuite, Jany propose un geste prophétique : sur un drapeau américain, elle pose sa Bible en proclamant l’autorité de la Parole de Dieu sur la Louisiane et les États-Unis. Tout le groupe (une vingtaine de personnes) participe activement à cette proclamation dont trois jeunes adultes qui représentent la nouvelle génération américaine. Un autre moment très fort : la responsable du ministère Aglow pour Bâton Rouge, Janice, remet à Jany en signe d’alliance son bracelet où est attaché un diamant sur un pendentif de La Louisiane. Ce n’est pas un objet de luxe mais un bracelet fantaisie. Mais le symbole est très fort car Dieu voit la Louisiane comme un diamant !

Le jour suivant, en début d’après-midi, nous nous retrouvons au sommet du Capitole avec Michael, Dennis et Cora et un autre couple d’intercesseurs pour prier et bénir la Louisiane.

Faits significatifs : à l’est, face à la France, Jany lit le Psaume 68.2-4. En effet, ce Psaume a inspiré le Cantique des victoires que les Huguenots chantaient lors de leurs rassemblements. Face au sud et face au grand pont sur le Mississippi, nous appelons le feu du réveil.

Face à l’Ouest, Philippe a l’idée de bénir le Mississippi qui est spirituellement l’épine dorsale des États-Unis. Il faut savoir qu’on se trouve également en face de la région de Lafayette et donc du pays Cajun. Jany a la pensée de proclamer la Parole de Dieu pour le peuple Cajun qui a été longtemps méprisé et souffre d’un sentiment d’abandon. La Parole lue est celle de Cantique des Cantiques 2.10-14 qui est une parole d’amour et d’appel à la guérison pour ces hommes et femmes descendants français.

A l’étage du Parlement, devant la Chambre des représentants, nous rencontrons plusieurs élus descendants français qui, en nous entendant parler le français, viennent très amicalement vers nous. Avec eux nous entamons une discussion durant laquelle ils nous parlent de la France et nous disent qu’ils sont heureux de nous voir. Une fois de plus, nous « aimantons » des descendants français ; ce qui ne s’était jamais passé les autres années !

Il y a quelque temps Jany a remarqué qu’une grande rue proche du centre de Bâton Rouge porte le nom de Reymond. Comme nous avons du temps, nous quittons le Capitole et nous nous rendons à la Bibliothèque Principale de Bâton Rouge située à Goodwood Blvd pour une recherche sur cette personne. Nous découvrons qu’il s’agit de Samuel Isaac Reymond, fils de David, né en Suisse et qui s’est marié avec une jeune femme de l’Indiana. Leur fils Samuel, né en 1863, est devenu un homme en vue, grand constructeur immobilier à Bâton Rouge au début du 20ème siècle. Il a aussi acheté Hundred Oaks Plantation. Prochainement nous voulons complémenter ces recherches.

Compte tenu des prénoms bibliques, nous pensons que ce sont des protestants suisses et peut-être descendants Huguenots !

Nos aventures en Louisiane seront bientôt terminées, car nous rentrons en France fin juin. Notre prochaine lettre de nouvelles donnera un bilan de ces trois mois passés à Bâton Rouge.

Philippe et Jany

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *